Le Japon et la photographie

Une des filles, qui était avec nous au barbecue/karaoke/bar, est dans la photographie et avait emmené son appareil hors de prix (Canon 5D, pour les connaisseurs) avec un objectif au moins aussi cher et 3 fois plus gros.

D’ailleurs, on parle souvent de la société de consommation, je pense que le Japon ne fait pas office de dernier de la classe dans ce domaine. En effet, au pays de la miniaturisation, personne ne se balade avec un simple « compact » léger et facile à ranger dans sa poche. Il suffit de rentrer dans n’importe quel parc pour voir fleurir, en plus des fleurs, des appareils hauts de gamme un peu partout (souvent des 5D d’ailleurs).

Évidemment, comme l’appareil ne fait pas tout, il faut aussi s’armer d’un objectif, qui ressemble plus souvent à un télescope de mon point de vue. Record détenu par un japonais que j’ai vu à Shinjuku Gyoen : son objectif devait faire 60 cm de long et 20 cm de diamètre …

Le plus marrant est qu’ils utilisent soit un appareil haut de gamme, soit leur téléphone portable (et ils n’ont pas tous des iPhones) et, au final, on trouve peu de gens au milieu avec des vrais appareils photos mais pas hors de prix.

Pour finir, vous avez surement en tête le cliché des touristes japonais qui prennent en photo tout et n’importe quoi. C’est peut-être un peu moins le cas ici mais ce n’est pas complètement faux pour autant. Si bien que parfois, je vois plein de gens viser quelque part et j’en viens à me demander qu’est ce qu’ils peuvent bien tous prendre … ?