Riz

Quoi de mieux que de profiter d’un voyage en Asie pour vous apprendre quelque chose sur l’aliment n°1 de très très loin ici : le riz.

Commençons par faire un tour de la production. Légèrement plus de 90 % de la production mondiale de riz vient des paysans asiatiques, avec quelques 190 millions de tonnes venants de Chine, 120 d’Inde et « seulement » 10 pour le Japon, qui se place ainsi 10e au rang des pays producteurs.

Maintenant, un petit aperçu de la consommation. Il parait évident que le pays le plus peuplé décroche la première position, avec environ 135 millions de tonnes consommées chaque année par les chinois, suivi de l’Inde avec pas moins de 85 millions de tonnes et le Japon, constant, est 10e avec une consommation d’environ 9 millions. Inutile de vous préciser que chaque repas (y compris le petit-déjeuner pour certains) comprend du riz.

Jusque là, me direz-vous, rien de bien surprenant. Et bien détrompez-vous, c’est bien de là que va venir la surprise (et tout l’intérêt de cet article).

En effet, si le prix moyen d’un kilo de riz en France tourne aux alentours de 2,5 € et 3 € (de mémoire, pour la boîte d’1 kg de riz « de marque » basique). Ici, le sachet de 2 kg (en packaging grand sac plastique) est, au premier prix, à plus de 500 yens/kg (soit quasi 5 €/kg) …

Certes, je prends le prix d’un super-marché moins discount qu’en France (mais ça reste le plus grand que j’ai vu à Tokyo pour l’instant) et je ne prends pas non plus en compte la différence de prix France/Japon. Mais tout de même, 2 fois le prix pour l’aliment de base de tous les repas japonais, produit sur place (ou, éventuellement, importé de chez les voisins).

Bref, j’ai fait mes courses au Japon, je n’ai même pas acheté de riz.